En résumé

La Kamoulcup est un jeu de type "Fantasy league", c'est à dire un jeu dont le but est de constituer une sélection virtuelle de sportifs réels - ici des footballeurs - dont les performances réelles vont déterminer le résultat de la sélection.

Chaque sélection, désignée par le terme "ékyp", est donc dirigée par un ou plusieurs utilisateur(s) inscrit(s), que l'on appelle le(s) manager(s).

Le manager doit inscrire son ékyp au sein d'une ligue, c'est à dire un groupe d'ékyps qui seront mises en concurrence au cours d'une compétition, dont le vainqueur sera celle qui aura le score le plus élevé.

Le score d'une ékyp est constitué de la somme des points apportés par chacun des footballeurs (réels) qui la constituent. Les points qui sont attribués aux footballeurs dépendent de leur performances au cours de la compétition référence de la ligue: note des observateurs et bonus divers (buts marqués, clean sheets, etc.)

Pour l'emporter, une ékyp a donc tout intérêt à engager les footballeurs les plus performants. Cela se fait en concurrence avec les autres ékyps selon un mécanisme de vente aux enchères où un footballeur ne peut être engagé que par une seule ékyp. Les enchères s'effectuent au moyen d'une monnaie virtuelle appelée Kamoul (souvent abbréviée Ka).

Les ventes aux enchères ont lieu durant des périodes déterminées, appelées Merkato, en dehors desquelles la composition des sélections ne peut pas être modifiée.

Il existe d'autres procédés moins emblématiques pour ajouter ou retirer des joueurs à sa sélection comme les reventes ou la draft. Ces procédés sont expliqués en détail dans des articles dédiés.

Détails

Le but de ces pages est de donner des explications claires et exhaustives sur les sujets suivants:

  • L'évaluation des joueurs

    • Score des joueurs

    • La notation

    • Les bonus

  • Les règles du jeu

    • Organisation des ligues

    • Les enchères

    • La draft

  • Le fonctionnement du site

    • Comment s'inscrire

    • Organiser une ligue

    • Contribuer

Autant dire que c'est pas gagné...